Format
Vêtements

BLUNDETTO :

Neuf lettres tapées dans un moteur de recherche permettent de lever instantanément le mystère autour de l’identité de Blundetto. Dire que vingt ans en arrière, des mois voire des années d’enquête auraient été nécessaires…

Vingt ans, c’est aussi le temps que Max Guiguet aura passé dans les murs de Radio Nova, entré par la porte dérobée du stage pour n’en ressortir que deux décennies plus tard. Dans l’intervalle, il y aura occupé le fauteuil de programmateur, celui qui s’ingurgite des tonnes de nouveautés dans lesquelles il sélectionne celles qui auront les honneurs des ondes. En profitant pour apprendre la science du mix, il y croise aussi les totems Jean-François Bizot et Rémi Kolpa-Kopoul qui lui ouvre grandes les portes de la perception musicale. Max était déjà calé en musique Jamaïcaine mais il se retrouve là devant une immensité de genres et de styles à découvrir, à apprivoiser et à approfondir. Pendant vingt ans, il s’y appliquera.

Voilà pour la face A, celle qui en quelques mesures raconte l’histoire de Max Guiguet.

La face B se joue en parallèle et concerne son double musical, celui qui, après un passage par F. Communications et la musique électronique s’est construit sur les cendres de Vista Le Vie. Celui qui a commencé à prendre vie à partir de 2005, au fil des longues sessions nocturnes à expérimenter, à chercher entre sampling et instruments live. A jouer de la guitare, du clavier, de la batterie, des percussions ou de la basse. A sampler, composer, arranger, fignoler pendant quatre ans pour qu’enfin, en 2009, son nom résonne sur les platines.

Un nom venu tout droit d’une série mafieuse : Blundetto.

Blundetto vinyles en vente ici : “Good Good Things” Vinyle 2LP“Slow Dance” Vinyle“Bad Bad Things” Vinyle 2LP“Cousin Zaka Vol 1 ” Vinyle